Montebourg et les "fascistes" made in 1664

Il y a quelques jours le dirigeant socialiste Arnaud Montebourg et sa compagne journaliste Audrey Pulvar ont eu droit à une fin de dîner en ville assez agitée... Ils ont eu la mauvaise idée de se restaurer face à un bar où se rassemblent les peu sociables supporters du PSG, boulevard Murat à Paris (c'est à deux pas du parc des princes). Bière à gogo d'un côté, repas gastronomique dans un resto chic de l'autre... et quand les uns ont reconnu les autres les vannes ont fusé. C'est que les supporters n'ont toujours pas digéré la fermeture aux abonnements de la tribune Boulogne, attribuée aux politiciens bobos horrifiés par la "violence" des "hooligans". Du coup des slogans lepénistes auraient été proférés, de mêmes que des insultes antisémites... l'abus de 1664 et de muscadet galvanisant nos militants "fascisants". Nos deux tourtereaux ont dû fuir illico presto...

Le lendemain la presse s'est bien sûr déchainée sur ces groupes de "chemises noires" agressifs et "haineux", M.Montebourg a stigmatisé Mme Le Pen en la sommant de s'expliquer! On voit pourtant mal les liens qui pourrait unir Marine à ces poivrots chahuteurs... Mais bon, il faut savoir exploiter ce genre d'aneries pour dénoncer le nationalisme quand on est un bon journaliste docile. On notera que les agressions dont sont victimes les militants du FN (les vrais) sont rarement relayées par la presse nationale (celle de Steeve Briois à Hénin-Beaumont par exemple)!

Quand on se balade dans Paris le soir on croise rarement des bandes "fascistes"... ce sont d'autres bandes qui inquiètent, celles dont les journalistes préférent ne plus parler. A entendre M.Montebourg "les loups seraient entrés dans Paris" (dixit Jean Ferrat), oui mais lesquels? A discuter...

 

 



03/03/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres