L'histoire cyclique selon Vico

Au XVIII siècle le philosophe napolitain Giambattista Vico dressait ce portrait lucide de la conséquence d'une désintégration des états:

 

"Lorsque les peuples réduits à la dernière extrémité ne trouvent point chez eux un monarque pour les gouverner et qu'aucune nation supérieure ne se présente pour les conquérir et assurer leur conservation, alors à ce malheur extrème la providence applique un remède extrème. Ravalés au rang de bêtes les hommes se sont accoutumés à ne penser qu'à leurs interêts particuliers; ils vivent livrés à leurs désirs, chacun ne songeant qu'à satisfaire ses caprices, incapables par là de parvenir à quelque accord avec son voisin. Les cités sont alors transformées en forêts. Des siècles de barbarie suivent recouvrant de leur rouille des esprits devenus pervers..."

 

Une réflexion lucide terriblement actuelle si on l'applique à l'avenir de la France et de l'Europe en cas de disparition totale des états de droit...

 

citation extraite de l'ouvrage de D.Venner histoire et tradition des européens, ed du rocher

 



22/02/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres