Carl Lang et les parrainages fantômes

Il a annoncé que 380 élus auraient accepté de parrainer sa candidature à l'élection présidentielle (potentiel électoral de notre ami estimé à 0,2 %)... insuffisant donc pour se présenter devant le conseil constitutionnel. Carl Lang veut aussi protéger ses parrains et ne donnera pas leur nom, difficile donc de savoir combien de maires ont effectivement signé pour lui (de 10 à 150 selon les pronostics des gens bien informés). 

Cependant il aura réussi à mordre les mollets de Marine Le Pen en lui grapillant quelques sésames, certains mauvais esprits font donc de notre camarade Carl un agent du système chargé de barrer une candidate génante. Mais la raison de son engagement semble plus terre à terre et illustre les luttes internes qui pourrissent le mouvement nationaliste depuis la scission mégrétiste, il veut "punir" une candidate qu'il juge trop déviante de la ligne nationaliste historique. 

Tout cela est puéril et irresponsable. Certe Marine a des difficultés pour obtenir ses sésames pour d'autres raisons (voir les précédents articles sur le blog) mais la solidarité et la camaraderie du nationalisme devrait inciter chacun à faire bloc derrière elle. Carl Lang ne sortira pas grandi de cette aventure, bien au contraire... et vu son absence de notoriété au niveau national il sombrera vite dans l'oubli. Dommage pour un homme qui méritait mieux que de finir président d'un groupuscule de dissidents irréfléchis...

 

 



11/03/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres