Alexandre Loukachenko ou le sens de l'intérêt général

M.Loukachenko est président de la Biélorussie, un état situé aux confins de l'Europe de l'est. Loin de la zone euro et de ses turpitudes. Loin aussi de l'américanisation culturelle et de l'abrutissement des masses; bref loin des "valeurs de l'occident". Car le régime est décrié par les biens-pensants: dictatorial, corrompu, fermé etc. toutes les âneries qui instinctivement nous rendent ce pays sympathique pour peu que l'on fasse preuve de réflexion. Qui dénigre Loukachenko? Les journalistes bobos aux ordres de la mafia libérale, les permanents des associations droits-de-l'hommistes subventionnées et autres intellectuels convenus type BHL; bref des gens sans intérêt particulier.

Et quand on regarde de plus près l'oeuvre de cet ancien apparatchik soviétique on peut y trouver un modèle politique sympathique. M.Loukachenko est critique sur le libéralisme radical, il nationnalise les entreprises en fonction des besoins de son peuple, intervient à bon escient dans l'économie. Autoritaire? Oui et tant mieux. Peu de délinquance à Minsk où la milice veille. Pas d'immigration pour casser les salaires, ici on essaie de préserver les droits des plus humbles. En politique étrangère, rapprochement avec l'Iran pour le nucléaire notamment, politique de non-alignement d'où indépendance renforcée. M.Loukachenko est de plus réellu régulièrement... élections truquées? A priori pas plus qu'ailleurs, et seul compte l'état de la société biélorusse préservée du mondialisme libéral dévastateur. Bref un triomphe de la volonté et du courage politique... 

 





11/05/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres